Présentation des livres

 

Carrefour African-Jazz

Pour les soixante ans des indépendances africaines, nous revenons largement sur l’histoire de la colonisation à nos jours.

  • Pourquoi avons-nous été colonisés ?
  • Pourquoi l’Afrique a-t-elle été partagée en 1885 à Berlin ?
  • Qu’avons-nous fait de nos indépendances ?

« L’Afrique a la forme du revolver dont la gâchette se trouve au Congo », disait Frantz Fanon. L’indépendance de l’ancien Congo-Belge a suscité l’espoir pour la libération de toute l’Afrique.  « Indépendance Cha-cha », chanson composée par Joseph Kabasele et son African-Jazz en janvier 1960, reprise en 2014 par le Tabou Combo, le mythique groupe haïtien, est devenue depuis l’hymne de délivrance du peuple opprimé.  Pour les africains et des Afro-descendants,  la musique a toujours été présente comme témoin de l’histoire et de la vie de tous les jours, dans le bonheur tout comme dans les moments de souffrances les plus inhumaines.

« Carrefour African Jazz », ouvrage de 516 pages, retrace particulièrement l’histoire du Congo depuis l’arrivée des Européens sur son sol jusqu’au prix Nobel de la paix 2018, en passant par des différentes crises que connaît ce vaste pays au cœur de l’Afrique.

L’épopée des Maquisards

Comment affronter les puissants par la musique ? Ce livre vous amène en balade à l’intérieur d’une culture urbaine sur les traces des Maquisards. Vous allez savourer la poésie de leurs chansons qui dénoncent les injustices, les inégalités ou la bêtise humaine.

Pendant que la tension sociale battait son plein sur la planète, au même moment, se créait en mai 1968 en Afrique centrale une formation musicale en réaction aux situations que vivaient ces jeunes artistes. Ils ont dénommé leur groupe “Festival des Maquisards”. Et les “Maquisards” ont contribué à la promotion de la Rumba bien au-delà des frontières congolaises. Aujourd’hui, ce style de musique est connu du monde entier et remplit des salles loin du tapage médiatique traditionnel. Youssoupha et Maître Gims, par exemple, continuent sur la lancée insufflée par leurs parents.

                                     

« L’épopée des Maquisards » rappelle aussi les événements marquants de l’année 1968 : “le Printemps de Prague”, l’assassinat du Pasteur Martin Luther King, les révoltes des jeunes un peu partout dans le monde, les Jeux olympiques de Mexico… Et aussi les violentes répressions, par le Président Mobutu, des manifestations des étudiants au Congo-Kinshasa (République Démocratique de Congo) en 1969 et en 1971.

50 ans après, ces événements sont toujours d’actualité.

Commander en ligne

 

Vous pouvez aussi vous procurer “L’épopée des Maquisards” en librairie :

Express loisirs
Centre commercial Les Sablons (à proximité d’Intermarché)
19, rue Claude Debussy
95360 Montmagny
Tél : 01 39 83 72 32

 

 

 

7 commentaires concernant “Présentation des livres

  1. Guy Lusakueno says:

    Merci monsieur Nzolani d’avoir eu une triple inspiration en créant dans un premier temps l’émission radiophonique “Au son de la rumba”, puis en écrivant un ouvrage racontant le parcours des Maquisards, et ensuite en créant ce site grâce auquel nous pouvons nous enrichir davantage de cultures africaines.
    Guy Lusakueno

    Répondre
    1. nzolani says:

      Merci pour vos encouragements. Rassurez-vous, d’autres projets de livres sont en cours.

      Répondre
  2. Fatima says:

    J’ai acheté ce livre par financement participatif, pour comprendre l’importance de cette musique, la rumba qui est devenue mondialement connue.
    Je ne suis pas déçue.

    Répondre
    1. nzolani says:

      Je vous remercie, Fatima, de votre confiance et de votre soutien. Grâce à vos contributions au “crowdfunding” (financement participatif), “l’épopée des Maquisards” a vu le jour.

      Répondre
  3. NESS TABU says:

    Le sujet de ce livre m’a captivé. Je vous recommande la lecture
    de cet ouvrage écrit dans un style abordable.

    Répondre
    1. nzolani says:

      Vous qui êtes cité dans le livre, je suis particulièrement touché par votre réaction.

      Répondre
  4. David beaugendre says:

    Super livre! Je découvre cette musique à travers un homme passionné de musique. On dit souvent la musique n’a pas de frontières et c’est tellement vrai bravo à Monsieur José Nzolani.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *